Pour le remplacement de l’expérimentation animale
Tout comme nous, les animaux peuvent ressentir la peur et la douleur. Si l’expérimentation animale est, pour les milieux scientifiques, un «mal nécessaire», il est alors une obligation morale de tout mettre en œuvre pour remplacer les animaux dans la recherche.
Des progrès spectaculaires ont été réalisés ces 10 dernières années dans le domaine des méthodes de remplacement, malgré le peu de moyens alloués à leur développement. Il est plus que temps que cette situation change. Que les fonds publics soient réellement engagés pour enfin se défaire de l’injustice à laquelle sont contraints des millions d’animaux chaque année. L’humain mérite lui aussi mieux que l’expérimentation animale. Il doit pouvoir bénéficier de traitements plus sûrs et efficaces, ce qui sera notamment possible avec l’essor de la recherche sur des organoïdes, biopuces ou modélisations informatiques.
Les signataires de la pétition demandent aux membres de la Division IV Programme du Fonds national suisse (FNS) de soutenir avec engagement et conviction l’axe du PNR 79 visant le remplacement de l’expérimentation animale.
Lancement de la pétition: 20 mars 2021.
Délai de récolte des signatures : 20 mai 2021.
La pétition peut être signée par chaque personne, indépendamment de l’âge, la nationalité et le lieu de résidence.
Retour des pétitions ou pour en obtenir des exemplaires supplémentaires : LSCV, CP 148, 1226 Thônex

Download Pétition

Les poulets (mâles et femelles), les poules pondeuses et les poussins mâles sont les animaux d’élevage que l’on exploite et tue le plus. Qu’ils soient tués à l'abattoir ou gazés dans le cas des poussins, les chiffres sont impressionnants.
Mais que pouvons-nous faire pour eux ?
Nous pouvons informer les gens sur différents points :
• nous pouvons expliquer que la viande de poulet est aussi nocive pour la santé que la viande rouge et que cela n’a aucun sens d’éliminer la viande rouge de nos assiettes tout en mangeant du poulet : la viande doit toujours être remplacée par des aliments végétaux si nous tenons à notre santé ;
• nous pouvons faire réfléchir au fait que les poulets et les poules sont aussi intelligents et affectueux que les chiens et les chats ;
• nous pouvons révéler qu’il est absolument impossible de produire des œufs sans tuer les poules et les poussins mâles, et ce dans n’importe quel type d’élevage ;
• nous pouvons démontrer à quel point il est facile de cuisiner sans œufs.
Un tract pour faire réfléchir
Pour vous aider à expliquer tout cela, nous avons créé le tract que vous pouvez télécharger et distribuer à vos amis et connaissances. Ce tract aide à " faire le lien ", à comprendre que la différence entre les animaux n’existe que dans nos yeux et dans notre tête, elle n’est pas réelle. Au dos, figure un texte qui explique combien les poulets sont des animaux curieux et intelligents, tout autant que les mammifères, et que la viande de poulet est aussi dangereuse que les autres.
Commencez immédiatement la distribution : en peu de temps, vous pourrez faire un travail d’information très utile !
Download Tract

 

Des mamans séparées de leurs petits après la naissance

Chacun d’entre nous a déjà regardé des vaches dans des prés, et les a également aperçues sur les emballages de lait et laitages. Pourtant on connaît rarement le processus permettant d’avoir du lait. Nous croyons encore souvent que les vaches produisent naturellement ce liquide durant toute leur vie. En réalité, comme tous les mammifères, les vaches doivent donner naissance à un petit pour produire du lait. Peu après la naissance, les éleveurs séparent les veaux de leur mère, même en Suisse.

En Suisse, dans les facultés médico-scientifiques, les dissections d'animaux vivants (ou précédemment tués dans ce but) sont courantes. Elles sont destinées à des étudiants et sont de plus en plus contestées (que ce soit pour des raisons éthiques ou scientifiques). Les étudiants sont livrés à eux-mêmes, souvent intimidés (pour des raisons évidentes) par leurs professeurs.

Il n'existe pourtant aucune loi qui impose les dissections dans les universités. Celles-ci peuvent décider librement de poursuivre de telles pratiques archaïques et cruelles ou de mettre à la disposition des étudiants des méthodologies de substitution qui ont fait leurs preuves un peu partout dans le monde, démontrant qu'elles sont plus efficaces pour la préparation des futurs médecins, biologistes, chercheurs, etc... Dans ce but, nous avons préparé en premier lieu un bref questionnaire que nous vous invitons à remplir, à diffuser et à retourner à notre siège ATRA.

Ce questionnaire peut être compilé aussi bien par les étudiants des facultés scientifiques que par leurs collaborateurs ou chercheurs. Merci pour votre collaboration !

Télécharger